Accueil » Articles » Pays visités » La Géorgie » Visiter la Géorgie en camping-car et van : le guide
voyager en georgie en camping-car et van

La Géorgie est un pays idéal pour un voyage en camping-car, van ou camion.

Vous avez 1 an de visa gratuit, renouvelable indéfiniment, simplement en sortant puis en revenant sur le territoire géorgien. Vous verrez plus en détail dans cet article qu’il est facile de se poser avec votre camping-car, van, camion, que c’est un pays sûr et que vous découvrirez des paysages magnifiques et variés, malgré le fait que ce soit un pays plutôt petit en terme de superficie. D’ailleurs si vous souhaitez avoir de plus amples détails sur « la vie en Géorgie », je vous conseille de jeter un œil à cet article : Vivre en Géorgie : logement, coût de la vie, sécurité, culture, transports…

 

L’incontournable pour vous aider sur place

« Guide avec carte » : meilleur guide sur la Géorgie selon les commentaires des internautes.

 

Passage en douane

Les douanes géorgiennes ne sont pas réputées être insupportables. Il est cependant important de savoir que selon le poste de douane, les douaniers ne sont pas forcément au courant des mêmes lois, surtout lorsque ce sont de nouvelles lois. Soyez bien renseignés à l’avance sur d’éventuels points qui pourraient être sujets à problèmes aux douanes.

Assurance : Il est obligatoire de souscrire une assurance véhicule pour circuler avec un véhicule étranger sur le territoire géorgien. Vous pouvez soit la prendre juste après le passage des douanes (option la plus onéreuse), soit souscrire dans une agence d’un assureur dans la ville la plus proche, soit commander en ligne (exemple : https://tpl.ge/en).

Attention : La Géorgie  a des mesures très strictes contre certains médicaments. Par exemple tous les médicaments à base de codéine (doliprane codéiné) sont strictement interdits. Si vous en avez avec vous, vous risquez la prison ! Méfiez vous, ils ne fouillent pas toujours les véhicules, ce qui signifie que par inadvertance vous pouvez rentrer en Géorgie avec des médicaments interdits, mais s’ils les trouvent quand vous repartez de Géorgie, c’est case prison également. Il est possible de prendre ces substances interdites bien sûr mais il faut suivre certaines règles. Le site de l’ambassade vous aide en détaillant tout cela : ambafrance.

A savoir : Les véhicules étrangers ne sont autorisés que 3 mois en Géorgie (contrairement aux humains qui ont 1 an de visa). Si vous pensez rester plus longtemps sur place, il est possible de faire une importation temporaire de 3 ans. La procédure est très simple (en tant que français c’est très fascinant) et ne coûte vraiment pas grand chose. Surtout qu’une fois que vous avez les plaques géorgiennes et la carte grise géorgienne, vous n’avez plus obligation de prendre une assurance géorgienne et vous pourrez quand même voyager dans les pays voisins. Tout ceci est expliqué sur notre article « Comment faire une importation temporaire en Géorgie ?« 

Conduire en Géorgie

Les infrastructures

Faites très attention sur les routes ! La plus part des routes en Géorgie paraissent en assez bon état mais il y a souvent des « pièges ». Il arrive souvent qu’il y est d’un coup, un énorme trou, ou, une déformation de la chaussé qui ne se voit pas forcément à l’avance mais votre véhicule s’envolera d’un seul coup.

Il y une autoroute gratuite qui traverse la Géorgie de l’ouest à l’est. Il n’y a aucun péage et l’on y rentre et sort très facilement. Il y a un terre plein central pour séparer les deux sens et vous ne pourrez jamais le traverser directement.

La très grande majorité de la Géorgie est accessible par des routes bitumées. Concernant les chemins de terre, il est préférable de les éviter en temps de pluie ! Lorsque que la terre est humide en Géorgie, elle colle à tout et ça devient impossible d’avancer et de manœuvrer avec toute la glaise qui sera collée sur vos pneus. Si vous avez un 4×4 vous pouvez toujours tenter le pari mais sachez que nous avons vu beaucoup de 4×4 coincés, qui ont dû être tiré au treuil.

Il y a peu de ronds-points en Géorgie et ils sont uniquement en villes. Heureusement qu’il y en ai peu car vous saurez rarement qui a la priorité, donc allez-y doucement.

AnecdoteNous avons déjà été bloqué dans un rond-point alors que toutes les voies de sorties étaient vides. Les conducteurs, à toujours vouloir forcer le passage, ont réussi a se coincer les uns contre les autres et toutes les sorties étaient bloquées par des voitures qui souhaitaient prendre d’autres sorties. Faut le voir pour le croire !

Prévention routière

Soyez très vigilant quand vous prendrez le volant en Géorgie ! Les géorgiens sont plutôt dangereux au volant.

Il y a ceux qui se croient dans Fast & Furious, il y a ceux qui regardent plus leur téléphone que la route, il y a ceux qui sont seuls au monde et il y ceux qui ne savent tout simplement pas conduire. Je vous rassure, je ne suis peut-être plus très objectif sur ce sujet car cela fait 2 ans que je conduis en Géorgie et surtout Tbilissi. Selon d’autres amis voyageurs, ce n’est pas si terrible que cela.

L’usage des clignotants est comme dans tous les pays : le clignotant est une option régie par la loi du chaos ! Parfois il est mis, souvent pas du tout. Et parfois il est mis à gauche et la voiture part à droite. (Phrase reprise de mon article « Voyager en camping-car et van en Turquie » car c’est exactement la même chose ici.)

Il y a régulièrement des radars soit pour la vitesse, soit pour les feux tricolores, soit si vous mordez la ligne blanche. Certain ne fonctionnent pas mais en tant que touristes, nous ne savons jamais lesquels fonctionnent ou non, donc restez vigilant.

Stations-services et garagistes en Géorgie

Vous ne trouverez pas des stations services de partout. Elles seront surtout sur les grands axes et dans les villes. Une fois dans la station-service, vous n’aurez pas à descendre de votre véhicule. Il y aura toujours un pompiste qui fera le plein pour vous. Nous vous conseillons de prendre au maximum la version premium de votre carburant car la qualité est moins bonne qu’en France et vous allez beaucoup plus vite abimer votre moteur si vous prenez le moins cher.

Astuce : Si vous souhaitez faire le plein, dites « bolombdé », cela veut dire « plein » en géorgien.

Vous trouverez régulièrement des stations GPL, cependant elles ne courent pas les rues non plus donc il est préférable de se recharger régulièrement. Beaucoup de stations ne sont pas enregistrées dans les applications de recherches de stations GPL.

Si vous avez prévu de faire des réparations sur votre véhicule en Géorgie, ce n’est clairement pas une bonne idée. Sauf si vous êtes vous-même mécanicien ou si vous connaissez la bonne personne en Géorgie car au niveau des pièces auto, vous trouverez beaucoup de trésors. Nous avons sillonné les garagistes géorgiens pendant 2 ans, nous avons les témoignages d’amis voyageurs et aussi de géorgiens, et il y a toujours des arnaques, du travail mal fait et même parfois pas fait du tout, mais vous ne le saurez pas et paierez quand même.

Cependant après avoir perdu patience et beaucoup d’argent sur notre projet SWAP en Géorgie, nous avons finalement trouvé un très bon garagiste et honnête de surcroit ! Il a rattrapé les mauvaises choses faites sur notre véhicule et a terminé comme il se doit le projet. De plus, quand il ne sait pas faire quelque chose, il le dit et contactera le professionnel qui pourra le faire pour lui. Si vous avez besoin, n’hésitez pas à nous contacter et nous vous mettrons en relation.

Voici une des vidéos de notre galère de SWAP en Géorgie pour que vous compreniez mieux :

Astuces : – Passez au marché « Eliava » au centre de Tbilissi. C’est le paradis des chineurs pour pièces automobile ou bricolage. PS : vous trouverez très peu de pièces Renault, Peugeot ou Citroën.

– C’est dans la ville de Koutaïssi que vous trouverez le plus de choix de pièces pour les véhicules de type camionnette et camion.

Rapports avec la police locale

En règle générale vous pourrez faire confiance aux policiers en Géorgie. Vous n’aurez jamais de demande de bakchich et depuis plusieurs années la corruption a officiellement disparue (on parle de la police sur le terrain).

En n’embêtent pas du tout les voyageurs et on même tendance à les surprotéger. De notre expérience nous n’avons jamais eu à faire à des « cow-boys » et nous avons même pu parler politique avec un policier en uniforme.

Les géorgiens non plus, n’ont pas peur de la police et vous les verrez régulièrement les doubler (parfois comme des fous) sans la moindre hésitation.

 

Dormir en camping-car et van en Géorgie

Sécurité

C’est un pays sécurisé et sûr. Nous n’avons jamais eu de soucis à ce niveau là et n’avons jamais entendu des voyageurs avoir eu le moindre problème d’insécurité en Géorgie.

Anecdote : En sortie de soirée un français ne retrouvait plus sa voiture, elle avait disparu. Il va donc au commissariat pour porter plainte pour vol de voiture. Les policiers lui ont tout de suite dit que c’était impossible que sa voiture soit volée ! Plus tard ils ont découvert qu’elle avait été emmenée par une dépanneuse car elle avait accidentée dans la nuit.

Liberté de dormir ou l’on veut

Il n’y a pas de chasse aux camping-cars comme en Europe. Si vous voyez un endroit qui vous plait pour y passer la nuit ou plusieurs nuits, il n’y a généralement aucun souci.

Si vous vous installez sur un parking, faites attention aux drifts de nuits. Regardez sur le sol si vous voyez des traces de pneus, si oui, c’est le signe que régulièrement des géorgiens viennent la nuit s’amuser à drifter et faire la fête. Pas besoin de préciser que cela rend le sommeil plus difficile. Après si vous êtes du style à faire des rencontres facilement pour faire la fête et boire un coup, c’est parfait !

 

Bonus : Notre spot préféré en Géorgie

En Svaneti, en plein milieu des montagnes du Caucase. Grâce à votre camping-car, van ou camion, vous ne serez pas obligé de loger dans Mestia ou Ushguli (très populaire auprès des touristes). Vous pourrez chiner et trouver des endroits paradisiaques avec eau de sources, glaciers, montagnes à perte de vue et une tonne de possibles treks. Point bonus : Les svanes sont extrêmement respectueux, s’ils voient que vous êtes posé à un endroit pour dormir, ils iront ailleurs faire la fête avec leurs voitures.

Hospitalité Géorgienne

Quand vous voyagerez dans les campagnes géorgiennes, il vous arrivera très souvent d’être invité à boire « un coup » avec les géorgiens. Ils vous feront gouter avec fierté les productions personnelles de vins et de chachas. Attention, ils feront tout pour que vous finissiez totalement rond.

Vous serez également souvent invités à partager des supras avec eux. Le supra est le nom que l’on donne aux repas de fêtes, nourritures de toutes sortes et alcools sans fin. Ils seront juste heureux de partager cela avec vous et n’attendront rien en retour de votre part.

Autre point très important, vous ne resterez jamais seuls plus de 3 minutes en panne au bord de la route. On ne sait pas comment, mais dès que cela nous est arrivé, il a toujours des personnes qui sont venues nous porter secours. C’est vraiment rassurant et très appréciable.

Il arrive aussi parfois que la police fasse des rondes non loin de votre véhicule, la nuit, pour être sûr qu’il ne vous arrive rien pendant votre sommeil. Comme nous vous l’avons dit, il n’y a pas particulièrement de risque en Géorgie mais c’est toujours rassurant de savoir ça.

Dernière anecdote : Un géorgien nous avait offert une bouteille de vin qu’il fabrique lui-même, une fois à la maison nous le goutons… et là, surprise, il est vraiment pas bon ! Nous revoyons ce géorgien le lendemain et il nous demande si nous avions aimé son vin. Pour ne pas le froisser, je lui dit « bien, il est bon ». Et là, il fait une tête ultra surprise et réagi en disant « vraiment ?? ». Je me suis senti bien piégé sur ce coup !

 

Besoins primaires

Vous n’aurez aucun soucis à trouver des points d’eau pour vous recharger. La Géorgie regorge de points d’eaux ! Vous trouverez régulièrement des sources naturelles au bord des routes, et si jamais vous n’en trouvez vraiment pas, n’hésitez pas a demander de l’eau aux habitants. Selon les régions elle est soit gratuite, soit très peu cher et surtout peu importe la consommation du ménage, le prix ne changera pas pour eux.

Concernant la nourriture, vous trouverez très régulièrement des petites boutiques le long des routes. Ne manquez pas leur « puri » qui est le pain de Géorgie. Il est vraiment bon. Sinon vous trouverez facilement de très bons fruits et légumes pas cher. La viande de porc est également très facile à trouver et est aussi très bonne.

Les géorgiens ont une grande culture de la nourriture et du vin, ça devrait plaire aux amateurs !

Pour finir sachez qu’il y a aussi de grands supermarchés dans les villes et même la marque française « Carrefour » et présente. Cela permet de pouvoir acheter des produits français qi peuvent nous manquer lors d’un long voyage.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire pour que tout le monde puisse en profiter !

N’hésitez pas à nous suivre sur Instagram, Facebook et YouTube pour suivre nos aventures et reportages dans le monde !

A lire sur le même sujet

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.