Vol et arrivée à Santiago du Chili

Tout début de notre aventure ! C’est parti pour un an au Chili ! On arrive à Santiago du Chili.

Les émotions sont au rendez-vous : la tristesse de quitter nos proches, l’excitation, l’impatience et un peu de peur nous immergent tout au long du vol…

Lyon -> Amsterdam -> Buenos Aires -> Santiago du Chili

Forcément avec ces changements d’avions, nos valises n’avaient pas suivi jusqu’au bout. Pas grave KLM nous a offert jusqu’à 100€ chacun de remboursement pour que l’on achète ce qui manque pour 3 jours.
En hâte, comme rien n’avait été prévu, nous avions cherché une chambre grâce au Wi-Fi. Nous avions trouvé une chambre pour 80€ pour deux nuits… la belle arnaque ! De vrais gringos Sophie et Nicolas !

Puis on essaya de sortir de l’aéroport en esquivant les taxis qu’ont faim de touristes. On a pris le bus, beaucoup moins cher, qui nous amena à la « Estacìon central », pas loin du centre de Santiago.

Lors de ce transfert nous étions tel des enfants avant Noël à Disneyland Paris, nous étions émerveillés pour la moindre chose : un palmier, des vendeurs aux feux, les pick-up, les chiens etc.

Nous voici à Santiago du Chili ! Ce nom me faisait tellement rêver, et nous y voilà.
Le dépaysement était fort. Des taxis de partout, klaxonnes non-stop, on arrive en hiver et il fait chaud !
Une fois les sacs déposés dans notre chambre bon marché (lol), on va visiter, on ne sait pas où mais on marche.
En tant que français, on commence à tester la nourriture, on tombe sur un couple de personnes âgées qui vendent des empañadas frits, un délice ! Je crois d’ailleurs que sont les meilleures de toute notre aventure.

Nous continuons de promener, et nous voyons presque que des magasins de chaussures ! A ce moment, nous croyons que les chiliens sont des fous des chaussures. On apprit plus tard que les styles magasins fonctionnent par quartier (quartier des garagistes, quartier des ophtalmologistes, etc.).
On arrive à la Plaza de Armas, une immense place, superbe, toujours des palmiers, des vendeurs de tableaux et autres. Nous rentrons dans la Cathédrale métropolitaine de Santiago qui est sur cette place. Et là, « wahouuuu » c’est trop beau ! Grandiose et magnifique !

Pour finir cette première journée, un petit achat important (autant profiter des 100€). J’avais besoin de chaussures de marche, problème, le 45 est une taille très difficile à trouver. C’est trop grand ! Du coup, impossible de faire le difficile, première paire à la bonne taille sera la bonne. Je vais le regretter plus tard…

Allé, il est temps de se coucher dans ce super lit 4 étoiles, demain nous allons faire notre RUT 🙂

Pin It on Pinterest

Share This