Découvrir le magnifique Parc Huerquehue

Petit bijoux de la nature, ce parc de 12 500 hectares est juste magique !

Les espèces d’arbres date de l’âge préhistorique, époque où le continent Africain et l‘Amérique du Sud se touchaient encore !

Comment y aller – comment partir ?
Seule la compagnie Caburgua effectue des trajets jusqu’au parc depuis Pucon.
Pour y aller : 3 à 4 bus par jour, vers 8h30 ; 13h00 ; 16h00 (et 18h30 en été).
Pour revenir : 3 à 4 bus par jour, vers 9h30 ; 14h10 ; 17h10 (et 19h30 en été).

Comment dormir sur place ?
Il y a de nombreux camping privé ou refuge, mais ils ne sont pas toujours ouverts. Les deux grands campings sont :
– Celui de la Conaf, à l’entrée du parc. Pratique car pas besoin de marcher, mais extrêmement cher ! Compter 18 000 pesos pour un emplacement de tente ! 15 000 si vous avez un RUT chilien.
– Celui Olga, situé à deux kilomètre de l’entrée du parc. Compter 10 000 l’emplacement. Je vous conseille largement celui-ci !! Le camping est magnifique, vous avez accès à une plage privée sur la grande lagune Tinquilca !

Qu’est-ce qu’il y a à faire ?
Plusieurs sentiers-vous sont proposés :

– Le sentier des lacs. Sentier balisé juste à côté du camping Olga. Vous pourrez admirer des lagunes et des cascades magnifiques, le tout entouré d’arbres centenaires ! Un petit bijou de la nature ! Comptez environ 5 heures de marche, en fonction de votre rythme et de vos pauses pour profiter du lieu. Si vous commencez la balade tôt le matin, allez directement au « lago verde » sans vous arrêter aux autres endroits pour éviter les touristes, et faites-les au retour. Si vous commencez vers 11h-12h la balade, faite dans l’ordre ☺

– Le sentier du mirador pour admirer tous les volcans de la région (6 en tout). Attention après 11 heure du matin, la CONAF (responsable des lieux) interdit l’entrée, jugeant le temps insuffisant pour faire le parcours. Parcours assez difficile à la fin, avec un fort dénivelé, mais ça vaut le coup !

– Il existe un sentier aussi qui se fait sur 3 ou 4 jours qui mène jusqu’aux termes de Rio Blanco. Possibilité de dormir en refuge ou aménagement de camping. Il faut emmener la nourriture avec vous, car il n’y a rien sur le chemin. Pour l’eau, pas de soucis, prenez celle que vous trouvez sur votre chemin ☺

Qu’est-ce qui nous a vraiment plu dans ce parc ?
Incontestablement le calme et la beauté des lieux ! Il n’y avait quasi pas de touristes. Le peu qu’il y avait respectaient la nature. Personne ne parle fort. Tout le monde est imprégné du lieu magique. C’est très reposant malgré la marche !
Petite astuce : Prenez le dernier bus pour arriver après 20 heures ! De cette façon vous ne payerez pas le parc ! En effet le parc coute 4500 pesos par personne. Nous on est arrivé à 19h40-50 et on a rien payé car tout était fermé ☺ Sans le vouloir on a bien économisé !

About the Author: Nicolas

Originaire de la région mondiale du poulet, j’ai nommé la Bresse ! De succulents poulets à la crème et… bref ce n’est pas le sujet. J’ai étudié le commerce international ainsi que le marketing. Je suis aujourd’hui spécialisé dans le domaine du web marketing, ce qui est bien pratique pour travailler en voyage !
Contrairement à Sophie je suis très peu expressif et je ne connais QUE le second degré.
J’aimerai changer ce monde (c’est un concours de miss France ici ?) et rien de tel que de le découvrir et le faire découvrir de manière différente que les « agences de voyages » ou tout est beau.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *